MENÜ

Le blog des Harpes Camac

Blog > Actualités > Elisabeth Valletti : Sacrum’5

Elisabeth Valletti : Sacrum’5

Notre harpe à pédales MIDI, sortie en 2009, n’est pas disponible à l’achat et reste réservée à la réalisation des projets spéciaux.

Sacrum 5

Elisabeth Valletti a été une figure importante du développement de cette harpe. Elle et son travail, notamment ses « Harp Haikus », ont permis à la Harpe MIDI d’être lauréate du Prix Max Matthews de l’innovation technique aux QWARTZ en 2011. Sa résidence avec la Harpe MIDI à l’IRCAM et au Groupe de Recherche Musicale de Radio France a abouti à la création de son dernier album, Sacrum’5, paru sous le label Megadisc Classics.

Sacrum’5 est né de l’intérêt d’Elisabeth Valletti pour les sons microcosmiques. Elle écrit que « fascinée par la science et ses merveilles, j’ai imaginé l’écoute des sons du monde quantique ainsi que ceux du microcosme à l’intérieur du corps humain. » Son premier projet inspiré par ce thème était la « String Theory« , qui fait partie de son Projet Orfeo. Puis vinrent les « Harp Haikus », écrits pour Harpe MIDI : « Ces pièces sont la captation imaginaire de la profusion sonore qui emplit le cerveau à des instants particulièrement intenses d’une vie humaine ».

Le sacrum, l’os qui soutient la colonne vertébrale, est « le carrefour d’une intense activité nerveuse qui regorge d’événements multiples et incessants ». Cela a nourri l’imagination de Valletti : « Sacrum’5 est une tentative d’évocation des vagues, ondes, souffles, éclaboussures, explosions, qui s’entre-spiralent dans l’impalpable matière sonore. »

Scarum'5Vous pouvez regarder le fascinant et très détaillé livret du CD en ligne ici. Il s’agit de cinq pièces et chacune est consacrée à des instants de diverses émotions intenses. L’album commence avec la terreur, continue par la tentation, puis la jalousie, suivie par la « nuit de feu », l’expérience mystique du savant et philosophe Blaise Pascal. La dernière pièce est dédiée à la passion et fait référence à Boieldieu, amoureux d’une harpiste et écrivant un concerto pour elle.

Chaque pièce est écrite pour différents instruments. Toutes sont créées intégralement par Valletti, seule avec sa harpe MIDI. Sacrum 1 (Dante / Terreur) est écrit pour deux harpes, clavecin et ordinateur ; Sacrum 2 (Orfée / Tentation) pour harpe, percussions et ordinateur. Sacrum 3 n’a pas du tout de son de harpe et est programmé pour clavecin et violoncelle. Toutes les pièces sont traitées en temps réel. Les traitements sont déclenchés par un pédalier et par quelques cordes basses ou aiguës. « En effet », explique Valletti, « n’ayant pas d’assistant pour aider au déroulement du traitement du son, j’ai dédié quelques cordes dans les basses et les aigus au déclenchement du traitement du son. La majeure partie du traitement a été faite avec un pédalier spécifique qui me permettait d’altérer le son en temps réel. »

Une des raisons qui nous a décidés à arrêter la production de la Harpe MIDI est que, bien que sa construction ait concrétisé un des rêves de notre entreprise, la technologie MIDI n’est pas nouvelle. Vous pouvez aller acheter un clavier MIDI au magasin de musique à côté de chez vous et vous pouvez vous en servir pour jouer de la trompette ou de la batterie. Bien plus chère et bien plus complexe en comparaison, la harpe MIDI n’a de sens que si elle permet de créer des musiques qui n’auraient pas pu être créées autrement. « Le jeu propre à la harpe MIDI entraîne une écriture spécifique » confirme Valletti. En effet, cela peut s’appliquer à toutes sortes de musique électronique. Si vous vous servez d’un instrument pour créer de la musique qui peut être faite par quelqu’un dans les coulisses seulement avec son ordinateur, quel est l’intérêt de l’instrument ? Ce qui devient excitant, c’est la relation entre l’interprète et la technologie, la pré-programmation et la performance en direct.

La musique de Valletti est pleine de surprises. Il y a des passages d’improvisation contrôlée. « Jouer en solo m’a permis de prendre la tangente, puis de revenir à ma structure initiale, sans que mes collègues musiciens n’aient à lire ma pensée. » note Valletti.

Une grande part de son exploration émotionnelle est aussi fluctuante et surprenante, fidèle en cela à l’expérience réelle de ces émotions. Dante, terrifié aux portes de l’Enfer dans Sacrum 1, est par moment, réconforté à la pensée de Béatrice, puis la peur le rattrape. Dans Sacrum 2, Orfée lutte, puis finalement cède au désir de se retourner pour voir Eurydice. Sacrum 3, L’Ermite, parle d’effort, de succès et/ou d’échec, mais aussi du fait qu’on peut croire que l’on a réussi et soudain réaliser que l’on s’est trompé. L’ermite Siméon, dans le désert depuis de nombreuses années, pense avoir trouvé la paix spirituelle, jusqu’à ce qu’il apprenne que son ami Grégoire est devenu Pape. Terrassé par une incontrôlable bouffée de jalousie, Siméon est forcé de se confronter aux désirs qu’il avait maîtrisés mais jamais réellement digérés… alors qu’il pensait les avoir entièrement dissous.

La nuit dans le vaste studio 116 de la Maison de Radio France, seule avec la harpe, Valletti entend la activité nerveuse (dont l’intensité est scientifiquement prouvée) des sacrums qu’elle a choisi d’écouter, et elle en imagine la transcription sonore.

J’ai les oreilles hirsutes

Je marche dans une jungle sonore inviolée
Mes outils sont hardwares softwares
Cordes colorées pédales d’acier et pédaliers de caoutchouc

Les inspirations sont d’expériences de vie d’humain
Je ne sais pas ce qui est dit
Le dit n’a pas lieu d’être ici

Seul le silence profond méditatif permet la captation du monde nano-sonore
Bouillonnant éblouissant ébouriffant assourdissant bouleversant flamboyant

Des sacrums que j’ai choisi d’écouter 

 

Sacrum’5 s’est d’abord appelé « 5 Exercises For The MIDI Harp ».

Ce livret du CD a été écrit suite à une commande de ballet.

 


Sacrum’5 est disponible ici dans notre boutique en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.