MENÜ

Le blog des Harpes Camac

Blog > Actualités > L’alchimie des arts : artistes et artisans réunis à Paris

L’alchimie des arts : artistes et artisans réunis à Paris

 

Nos fidèles lecteurs savent que nos nouvelles harpes Grand Concert, la Canopée et l’Art Nouveau, sont actuellement présentées dans différents pays à travers le monde. Après Hong-Kong et les Etats-Unis, nous avons été particulièrement fiers de leur dédier une journée exceptionnelle à Paris. Les artisans qui ont créé ces instruments ont transformé L’Espace Camac en un véritable salon des métiers d’art et cela a été l’occasion de pouvoir observer de près leur travail minutieux. Un grand merci à Jean-Bernard Jouteau (sculpteur), Sophie Poyer (peintre) et Jocelyne Réal (marqueteuse) et Christophe Réal (ébéniste) pour leurs démonstrations et leurs explications.

Jocelyne Réal nous a notamment donné beaucoup d’informations concernant les matériaux qu’elle utilise en substitut de l’ivoire et des bois protégés. De nos jours, tous les artisans (sérieux) ont à cœur de s’inscrire dans une démarche éco-responsable. Le lancement de nos nouvelles harpes Grand Concert, en particulier la Canopée fabriquée en ébène de Macassar de type Amara, a également suscité un certain nombre de questions concernant notre politique environnementale, et notamment les bois que nous utilisons. L’ébène de Macassar est une essence protégée car plus de 20% de sa population a disparu au cours des trois dernières générations, à cause du déclin de son aire naturelle et de la surexploitation.

Pour notre part, nous utilisons de l’ébène de Macassar de type Amara. Il s’agit d’une essence cultivée pour permettre une alternative durable au « vrai » ébène de Macassar. De la même manière, le palissandre que nous utilisons pour notre Elysée est parfois source de confusion. Le palissandre de Rio est une essence en voie d’extinction. Mais le palissandre de Santos ne l’est pas, et c’est cette espèce que nous utilisons. Tous les bois utilisés pour nos harpes Camac proviennent de forêts exploitées selon les critères de gestion durable (FSC-PEFC). Nous avons mis en ligne un résumé de nos pratiques environnementales et sociales sur la page « Qualité et Engagements » de notre site internet. Nous pouvons vous fournir plus de détails sur simple demande.

Après cette journée dédiée à l’artisanat d’art, nous avons tous pris le chemin de la Salle Cortot pour écouter le merveilleux concert d’Isabelle Moretti et Sylvain Blassel. Comme notre Président, Jakez François, a écrit peu après sur sa page Facebook :

« La présentation d’une nouvelle harpe n’est pas un événement comme un autre dans la vie d’un facteur de harpes. C’est tout d’abord l’aboutissement d’années de labeur et de recherches, d’essais plus ou moins fructueux dans le secret des ateliers, avec son lot de succès mais aussi de découragements, jusqu’à enfin se rapprocher d’une certaine perfection.

Isabelle Moretti, Jakez François, Sylvain Blassel

Isabelle Moretti, Jakez François, Sylvain Blassel

Une journée de présentation comme celle-ci, c’est aussi la rencontre entre le facteur, le public, et les interprètes qui feront que l’émotion de la musique naitra de cette alchimie. Au cœur de ce processus, il y a les artisans, ceux-ci travaillent habituellement dans l’ombre, à l’envers du décor. J’ai souhaité les mettre en lumière pour rendre hommage à leur talent hors du commun, grâce auquel ces nouvelles harpes éblouiront autant les yeux que les oreilles des harpistes et de leurs publics. Un grand merci à Jean-Bernard Jouteau (sculpteur), Sophie Poyer (peintre), Jocelyne et Christophe Réal (marqueterie), qui ont accepté de transformer, pour cette journée exceptionnelle, l’Espace Camac en véritable salon des métiers d’art. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.