MENÜ

Le blog des Harpes Camac

Blog > Actualités > Mercedes Gomez et Javier Álvarez : trente ans de collaboration entre une harpiste et un compositeur

Mercedes Gomez et Javier Álvarez : trente ans de collaboration entre une harpiste et un compositeur

La harpe étant encore un instrument quelque peu mystérieux, les harpistes travaillent souvent en étroite collaboration avec les compositeurs. Cela mène d’ailleurs souvent à de grandes amitiés et à de merveilleux exemples de l’importance de l’humain dans notre métier et de l’absence de frontière entre les sphères personnelle et professionnelle.

Mercedes Gómez a écrit un fabuleux récit de son travail avec Javier Álvarez. Il a composé deux pièces fascinantes pour harpe et sons électroacoustiques : Acuerdos por Diferencia et Sonoroson. Ces deux pièces sont maintenant enregistrées sur un disque, dans le cadre d’une rétrospective de son œuvre (Casete-Agricultura Digital, soutenu par CONACULTA et en co-production avec CMMAS-org, Gobierno del Estado de Michoacán, ENM-UNAM, MUAC, Camac Harps, et Radio France). Vous pouvez télécharger l’album sur iTunes.

Je me souviens très bien de Mercedes interprétant Acuerdos por Diferencia au Congrès Mondial de la Harpe de Dublin en 2005. Cette pièce représente un train lancé à pleine vitesse à travers un paysage ponctué de poteaux télégraphiques. Les poteaux passent et semblent revenir en boucle ; de la même manière, la harpe et les sons électroacoustiques s’entremêlent de façon à la fois intelligente et émouvante. L’enregistrement imite les sons de la harpe, mais dans des configurations injouables. Ces figures impossibles se tissent autour du musicien, nous envoûtant tant par leur inaccessibilité que par leur brillance. Il y a un puissant flux esthétique à la fois sur les limites et sur l’illimité. Alvarez écrit : “Imaginez-vous en train de voyager confortablement dans un train. Lorsque vous regardez par la fenêtre, vous remarquez les câbles électriques parallèles aux pistes. Les pistes semblent prendre un volume qui tourne et qui change de forme. Ce flux s’accélère avant d’être interrompu par les poteaux qui les soutiennent et qui les tiennent à des distances plus ou moins régulières. Dans cette pièce, j’ai essayé de dessiner un parallèle musical avec une forme identique de spéculation, jouant avec le point d’accord (Acuerdo), et les variations, les juxtapositions, les superpositions (Diferencia), entre la harpe et l’enregistrement. Si bien que le titre de cette pièce peut être librement traduit ainsi : “Accords au sein des différences.”

Mercedes a également interprété Sonoroson, la deuxième pièce pour harpe et sons électroacoustiques d’Álvarez, au Congrès Mondial de la Harpe de Vancouver en 2011.

Vous trouverez le récit de Mercedes concernant son travail avec Álvarez ici :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.