MENÜ

Le blog des Harpes Camac

Blog > À la une > Congrès Mondial de la Harpe 2017, Hong Kong : mercredi 12 juillet

Congrès Mondial de la Harpe 2017, Hong Kong : mercredi 12 juillet

Les ingrédients nécessaires pour faire un bon musicien peuvent se résumer en quatre points : une ouïe , une intelligence, un cœur et une main cultivés. Ces quatre ingrédients doivent se développer parallèlement, en constant équilibre. Dès que l’une de ces caractéristiques reste derrière ou passe devant, quelque chose ne va pas. Jusqu’à présent, la plupart d’entre vous n’a encore pris en compte que les prérequis du quatrième point : l’entraînement de vos doigts a pris le pas sur le reste. Vous auriez cependant atteint les mêmes résultats bien plus rapidement et aisément si vous aviez maintenu les trois autres points au même niveau.

Zoltán Kodály

Csilla Gulyás de Camac Hongrie se familiarise avec le konghou à Hong Kong

Ici, à Hong Kong, nous avons été rejoints par bon nombre de nos partenaires venus de Chine, Japon, Singapour, Taiwan, Thaïlande, Malaisie, Indonésie, Pays-Bas, Belgique, Croatie, Hongrie et République Tchèque ! Csilla Gulyás de Camac Hongrie est (comme la plupart d’entre nous) harpiste et elle est aussi spécialiste de la pédagogie KodályC’est ce sujet qu’elle abordera dans sa conférence aujourd’hui lors de laquelle elle développera les principes de ce qui a d’abord commencé comme un concept avant d’évoluer en une méthode d’enseignement largement reconnue. Kodály pensait que l’éducation musicale devait commencer le plus tôt possible, en se basant sur des chansons populaires ou sur d’autres bonnes musiques afin de développer l’oreille des enfants. Il avait également compris (ce qui n’est pas toujours le cas des politiques ou des centres éducatifs à l’heure actuelle) que l’apprentissage de la musique n’est pas uniquement musical. « La musique », disait-il, « est une nourriture intellectuelle qui ne peut être remplacée par autre chose. » Cela enseigne bien sûr la musique aux enfants, mais cela leur apprend aussi beaucoup sur le langage, la culture, les valeurs morales, la régularité de travail, le travail en équipe, etc.

Après la conférence de Csilla, nous pourrons entendre à nouveau de la musique contemporaine (y compris la pièce au nom enchanteur « How Perfumes are Transmitted by Feathery Telegraph » de Chun Ting Pang). Le concert de 10h30 présentera des pièces qui viennent enrichir le répertoire pour flûte, alto et harpe, une belle opportunité pour tous ceux qui apprécient cette formation inspirée de Debussy. Il y aura aussi un « Experimental Showcase » pour débuter l’après-midi avec le Peabody Conservatory Harp Studio. Produite par Rob Neubauer, DIMENSIONS sera une présentation en dix éléments valorisant la musique contemporaine et mettant en avant les artistes de Baltimore qui l’interprètent. Nous sommes très intrigués par la « Machined Metal Sculpture », mise en musique avec la Malagueña de Lecuona/Grandjany, et par l’oeuvre finale, une synthèse vidéo que Rob Neubauer a réalisée sur « The Angel Israfil » de Dominick Argento. Cela me rappelle une chose que Cristina Braga nous a dite hier soir lors de son concert. Le mot « personne » vient du latin « per sona », signifiant « traversé par le son ».

Sylvain Blassel plays Liszt in Hong Kong

Sylvain Blassel interprète Liszt à Hong Kong

Un grand Congrès, avec toutes ses diverses directions, est le lieu parfait pour réfléchir. Le Congrès Mondial de Hong Kong accueille mille congressistes toute la semaine. Jouer de la harpe peut être une pratique assez solitaire et l’opportunité de pouvoir rencontrer et échanger avec ses collègues est d’autant plus précieuse. Pour tout ce qui touche aux concours (compétitions, auditions…), cela revêt une importance toute particulière : par définition, concourir implique de se confronter aux autres. Cet après-midi sera organisée une discussion sur les façons de se préparer à un concours et de gérer sa déception le cas échéant. Ce dernier point est également primordial, parce qu’au final, une seule personne ressort heureuse d’un concours et vous devrez apprendre à perdre et à retirer le positif de cette expérience afin de profiter tout de même de tout ce travail que vous avez fourni. Katherine Siochi, lauréate de la 10e USA International Harp Competition, et Yuying Chen, lauréate du 19e Concours International de Harpe en Israël, nous montreront toute l’étendue de leur talent lors d’un récital commun intitulé « International Winners Recital ». Nous attendons ce moment avec impatience et nous serons très heureux aussi d’accueillir Yuying lors de notre Festival Camac à Lyon en octobre. 

Les concours sont peut-être (ou peut-être pas) d’un immense intérêt pour vous, selon le rapport que vous avez avec votre harpe. Un autre aspect positif dans le fait que le Congrès Mondial nous rassemble autant est que cela peut élargir nos perspectives. Nous commençons tous plus ou moins dans un style ou un autre, selon que vous souhaitez être un soliste classique ou un musicien d’orchestre, que vous voulez jouer du jazz, de la pop, du traditionnel ou de la world, qu vous voulez jouer de la harpe ou fabriquer des harpes ou bien les deux. Il y a tellement de façons différentes de vivre de la musique et chacune a sa propre signification et son propre objectif. Peut-être que vous pensez avoir envie d’être soliste classique et plus tard vous vous tournez vers le jazz. Peut-être que vous commencez en tant que harpiste et au final vous devenez luthier ou vous travaillez pour un luthier. Souvent, un Congrès peut vous aider à franchir le pas de ces décisions importantes.

Camac Harps, Salvi Harps

Moment de convivialité avec Salvi/Lyon and Healy au troisième étage, rejoints par Catherine Michel, Gabriella Dall’Olio et Isabelle Moretti.

En parlant de harpiste devenu luthier, ce soir aura lieu un hommage à Victor Salvi. Musicien, fabricant de harpes et homme d’affaires, la vie de Victor Salvi est un incroyable voyage : depuis le jour où il a rêvé de construire une harpe jusqu’à l’époque où il a amené l’instrument dans le 20e siècle et l’a rendu accessible à un nombre inégalé de harpistes. Il est important pour nous de rendre hommage à sa vie et son oeuvre. 

Deborah Henson-Conant in Hong Kong

Deborah Henson-Conant à Hong Kong

Plus tard dans la soirée, nous aurons la chance de profiter non pas d’un mais de deux événements pop et jazz ! Park Stickney, Gan Guo, Deborah Henson-Conant, Shelley Fairplay, Marcella Carboni et Max De Aloe seront sur scène pour une soirée qui promet d’être inoubliable.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.