MENÜ

Le blog des Harpes Camac

Blog > À la une > A la rencontre de Nikolaz Cadoret

A la rencontre de Nikolaz Cadoret

Tous les musiciens doivent trouver leur chemin dans la vie, et ce n’est pas toujours chose aisée. On vous dira encore et toujours que vous devez trouver votre univers bien à vous. Je me suis souvent dit que ce serait bien utile d’en savoir un peu plus sur comment les musiciens qui y sont parvenus s’y sont pris. Quand vous venez tout juste de vous faire éjecter d’un concours et que vous vous sentez désespéré, il est bon de se dire qu’il existe de célèbres harpistes fort talentueux qui n’ont jamais remporté de concours. Sachant cela, on peut se demander comment ils ont cependant persévéré et réussi… et vous pourrez vous autoriser ainsi à envisager à nouveau de nouvelles perspectives. Ou bien, si vous êtes sur le point de laisser tomber les auditions d’orchestre, il peut être utile de regarder où en sont ceux qui ont suivi ce même chemin et où en sont ceux qui ont fait le choix de continuer. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse ; le monde de la musique est très vaste, et il y a de la place pour toutes sortes de chemins différents. D’ailleurs, il y en a tellement en réalité qu’il faudrait une boule de cristal pour être à même de deviner votre propre chemin dont la route n’est évidemment pas toute tracée. 

Harp Column September October 2017C’est donc une excellente nouvelle de voir que le magazine Harp Column a décidé de mettre à sa une une fantastique interview avec Nikolaz Cadoret dans leur dernière édition. Cette interview balaye tous les domaines : de la technique classique à l’improvisation, de l’orchestre aux récitals en solo, du rock ‘n roll au traitement du son… permettant de suivre le parcours très riche de Nikolaz et de comprendre comment il en est arrivé là.

« Vous savez », conclut Nikolaz, « lorsque vous êtes à endroit où vous devez être et que vous faites les choses que vous devez faire, tout devient plus simple. Tout à coup, tout est juste. Aujourd’hui j’ai atteint ce point dans ma vie et dans ma musique, et tout est plus simple. » Nous sommes tous en quête de ce moment dans notre vie où nous travaillons dur mais avec plaisir, tirant le meilleur parti de nos talents, et que nous ne luttons plus contre nous-mêmes en quelque sorte.

Vous pouvez lire l’intégralité de l’interview en vous abonnant à Harp Column (édition imprimée ou numérique) ! C’est une affaire : pour $44,95 par an, vous recevrez six numéros détaillant toutes les actualités et les expériences des harpistes à travers le monde. 

Vous pourrez aussi rencontrer Nikolaz en personne lors du Festival Camac aux USA en novembre. Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de l’entendre en concert, ne manquez pas cette opportunité. Vous n’aurez jamais, ou en tout cas rarement, entendu un jeu aussi virtuose sur harpe celtique, plein de surprises à la fois techniques et musicales que vous n’auriez jamais imaginées. Vous pouvez aussi vous inscrire à son stage lors duquel vous pourrez explorer de nombreuses techniques et chemins musicaux que vous n’auriez pas non plus soupçonnés. Pour les sceptiques, je vous promets que vous pourriez mettre un bout de bois au milieu d’un stage de Nikolaz et deux heures plus tard, il serait en train de danser un An Dro et d’improviser un rock endiablé sur une DHC !

Notre Festival Camac est gratuit, mais il est nécessaire de s’inscrire. Contactez Megan du Virginia Harp Center, nos partenaires sur la Côte Est, avec qui nous organisons cet événement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.