MENÜ

Le blog des Harpes Camac

Blog > Actualités > Interview de Máire Ní Chathasaigh dans Folk Magazin

Interview de Máire Ní Chathasaigh dans Folk Magazin

Un grand bravo à Máire Ní Chathasaigh qui fait la une du journal allemand Folk Magazin. Et un grand merci au Folk Magazin de nous avoir gentiment autorisés à publier l’interview dans son intégralité (à la fin de cet article) pour nos lecteurs germanophones. 

Máire est une harpiste irlandaise reconnue dans le monde entier. Elle voue sa carrière à la recherche et au développement de la musique irlandaise.

« La harpe était un instrument d’une incroyable importance en Irlande du Moyen-Âge jusqu’au XIXe siècle où la tendance a évolué vers un mode de jeu plus européen, » explique Máire. « Les façons traditionnelles de jouer de la harpe à cordes métalliques avec les ongles ont été supplantées dans les années 1800 par le développement d’une harpe aux cordes non-métalliques que l’on appelait « harpe néo-irlandaise ». L' »Act of Reunion » de 1800 a également eu un effet négatif sur les musiciens traditionnels. Auparavant, les harpistes étaient soutenus par des mécènes aristocrates, mais après cette loi, tous les propriétaires terriens d’origine britannique ont soudainement pris la direction de Londres, ce qui a eu pour conséquence un déclin important du mécénat.

A la fin du XIXe siècle, il y a eu ce qu’on appelle le Renouveau Irlandais. Tout comme le Renouveau Celtique en Bretagne cinquante ans plus tard, et ce malgré tout l’intérêt porté aux racines de la culture irlandaise, le Renouveau Irlandais était principalement un mouvement issu de la classe moyenne urbaine, porté par des amoureux de la politique, de la littérature et des arts. Les jeunes filles de l’intelligentsia citadine, qui, au siècle précédent, auraient appris la harpe à pédales, se mettaient désormais à la harpe irlandaise. Jusque dans les années 1950, la harpe irlandaise avait donc perdu ses racines et la tradition orale avait presque totalement disparu. J’ai compris que ce que je souhaitais faire, c’était essayer de la ranimer.

En ce qui concerne la harpe, je n’avais pas beaucoup de sources directes à partir desquelles amorcer mon travail. La harpe était populaire à Dublin, mais au-delà de cela, la plupart des gens ne jouait que des pièces de Carolan. Alors j’ai repris des ornementations qui étaient utilisées au tin whistle, à la cornemuse ou au violon, et je les ai jouées à la harpe. C’est devenu ma base pour jouer les danses et les mélodies traditionnelles irlandaises dans un style authentique. Cela paraît totalement normal de faire cela aujourd’hui, il est difficile de trouver un harpiste qui ne joue pas ainsi, mais à l’époque, c’était l’inverse. De temps à autre, il faut prendre du recul, et par exemple, il n’est pas mieux d’en arriver à l’autre extrême et de ne jouer que de la musique à danser tout en ignorant Carolan et ses contemporains.

Il faut aussi trouver un équilibre entre bien connaître les racines de la musique traditionnelle et garder ces racines vivantes de nos jours. Depuis plus de vingt ans, je joue en duo avec le guitariste Chris Newman et nous tournons presque à plein temps. Chris vient plutôt de la musique improvisée, principalement du swing, du jazz, du bluegrass, etc. J’ai dû apprendre sa musique, et lui la mienne, et notre duo est un mélange de styles. Je ne dirais pas qu’il s’agit de fusion, parce que nous ne mélangeons pas les styles ensemble, mais à chaque concert il y a bon nombre de pièces différentes. »

L’album de Máire et Chris intitulé Firewire a remporté en 2009 le titre de « Best Celtic Instrumental Album » aux Just Plain Folks Music Awards. Il avait été sélectionné parmi 42,000 albums et 560,000 chansons parus dans 163 pays dans 93 genres différents, ce qui en fait la plus vaste remise de prix musicaux, tous styles confondus. Vous pouvez vous procurer cet album, ainsi que l’ensemble de la discographie de Máire, dans votre boutique préférée, la boutique en ligne Camac

Máire a également publié deux recueils d’arrangements. Ces livres, « The Irish Harper Vols. 1 & 2 », expliquent la musique de Carolan qui fait partie intégrante de la tradition irlandaise, mais qui possède ses propres conventions stylistiques, une musique très différente de la musique ancienne que l’on pouvait entendre à cette époque-là partout ailleurs en Europe. Pour des lectures plus pointues et fouillées sur ce sujet, Máire recommande le livre de Joan Rimmer, « The Irish Harp », actuellement épuisé, mais que vous pouvez consulter dans certaines bibliothèques.

Une récente émission avec Máire et Chris, diffusée à la télévision irlandaise, est toujours disponible sur le site de TG4. Vous pouvez y visionner la première partie de l’émission « Mná an Cheoil » (Les Femmes dans la Musique Traditionnelle), le concert en direct de Máire avec Anne-Marie O’Farrell et Cormac de Barra sur Gradam Ceoil TG4 2016 et leur concert en duo sur « Hup« .

Interview in Folk Magazin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.